"Adeline, j'ai reçu ton mail ce matin. Il m'a tellement brassé que j'ai mis 50 litres de gasoil dans ma nouvelle voiture (qui fonctionne à l'essence, tu l'as deviné)"

 

Le 27 novembre 2018, Pierre-Marie Sotto se décide enfin à écrire à Adeline Parmelan après un silence de quatre ans. Il ignore où elle est, ce qu'elle devient, mais après avoir traversé ce qu'il appelle son grand malheur, sa première pensée a été vers elle. 

Son message fait l'effet d'une bombe dans la boîte mail d'Adeline. Elle qui pensait avoir enfin tourné la page de cette histoire d'amour va devoir regarder les choses en face : sous le beau vernis de la nouvelle vie qu'elle s'est choisie, et malgré un départ excitant vers le Canada avec son mari, les fissures sont nombreuses.

Alors écrire à Pierre-Marie, quitte à lui mentir un peu (voire beaucoup), sera peut-être une source de réconfort ? 

 

De surprises en confidences, jusqu'à l'aveu de l'inavouable, ils assistent, émus, à la renaissance de ce lien si particulier qui les attache l'un à l'autre.

 

"Comment appeler cela - s'interroge Adeline - puisque nous sommes au-delà de l'amour ? Est-ce de l'amitié ? De la fraternité ? Je ne sais pas, mais allons-y : creusons encore."

 

 


Quel plaisir formidable de redonner vie à Adeline et Pierre-Marie ! 

Entre novembre 2018 (comme dans le roman) et septembre 2019 (où nous nous sommes réunis pour les dernières corrections), Jean-Claude et moi avons élaboré à distance - et dans une joie renforcée par l'expérience précédente - ce roman épistolaire et narratif. 

 

Nous avons fait en sorte que vous puissiez y entrer sans en perdre une miette, même si vous n'avez pas lu "Et je danse, aussi". 

Et si vous l'avez lu... alors nous gageons que vous aurez autant de plaisir que nous à ces retrouvailles !

Dès le 12 mars 2020, chez votre libraire !