"Son plan était simple : elle comptait descendre le long de la rivière, rejoindre les troupes de soldats, puis, dès que la guerre s'éloignerait, elle taillerait la route... Jusqu'à l'Océan, qui sait ?  (...) Et cette vie errante serait toujours meilleure que celle, pesante et sournoise, qu'elle avait menée à Maussad-Vallée."

 

 

Ce roman est paru d'abord en grand format sous le titre "Pépites", en 2005. 

Quand Bayard m'a proposé de lui donner vie en Poche sous une nouvelle couverture, j'ai décidé de changer aussi son titre. Car au fil des années j'avais constaté que ce mot n'évoquait souvent pas grand chose pour les ados ... si ce n'est les pépites de chocolat qu'on trouve dans les cookies !

 

"La magnifique", c'est Bella Rossa.

Elle a vingt ans, une beauté sauvage et un tempérament bien trempé. Heureusement, car chez elle, à Maussad-Vallée, la vie n'a jamais été facile.

Quand la guerre arrive, elle décide de quitter ce coin paumé et sans avenir. Elle attèle les vaches à la vieille charrette à foin, embarque son vieux père et toute sa quincaillerie, direction l'Ouest !

 

Sur son chemin, Bella Rossa va trouver l'amour, la douleur, la joie et l'hypocrisie. Audacieuse et déterminée, elle se construira un destin à sa mesure : un destin magnifique...

 

 

 

 

Pour ce livre, j’ai travaillé sur l’imagerie de l’Ouest américain, du western, des chercheurs d’or. J’avais envie de me promener dans cet espace que je ne connais qu’à travers la littérature et le cinéma. 

 

Le personnage de Bella Rossa pourrait un être un hommage à Claudia Cardinale dans Il était une fois dans l'Ouest, de Sergio Leone...

 

 

 

 

...aussi bien qu'à la beauté rousse d'Isabelle Huppert dans La porte du Paradis, de Michael Cimino. 

 

J’ai décidé de jouer avec les clichés et de rester sur le mode symbolique, plutôt que de traiter les aspects historiques et réalistes de l’Ouest. Ce qui ne m’a pas empêchée de me documenter longuement sur l’époque, les mœurs, les paysages etc… 

 

 

Une fois ce parti pris, je me suis surtout concentrée sur les trois personnages principaux de mon histoire : Bella Rossa, Lom’Pa et Jaroslaw. Ce qui m’intéressait, c’était les relations complexes qui se nouaient entre eux, leurs difficultés, leurs souffrances, leurs rêves, leur quête du bonheur. 

 

 

"La magnifique", c'est l'histoire d'une femme libre et amoureuse, prise en étau entre deux hommes infiniment maladroits : son père et son amoureux. Autrement dit... un trio intemporel !

 

Ici, le roman traduit en allemand, chez Carlsen Verlag.

 

Et les récompenses obtenues :

Prix Ado des Bibliothèques pour Tous 2005

Prix du Roman Historique de la ville de Poitiers 2005 

Prix des lecteurs du Mans et de la Sarthe 2007        

Prix Ado de Loudéac 2007  

Prix Escapage de l'Indre 2007